Que visiter en Patagonie chilienne ?

chili Bordé entre l’océan Pacifique à l’occident et la Cordillère des Andes à l’orient, le Chili s’étend sur plus 4.300 km de longueur et offre en son vaste territoire une palette de paysages à couper le souffle. Une chaine de montagnes dont certains monts dépassent les 7.000 m, des déserts de sel et de sable, des lagunes multicolores ou encore des geysers au nord, des vallées fertiles et des plages sublimes au centre du pays, des îles, des lacs et des volcans dans la régions de Chiloé, des parcs naturels, des détroits ou encore des glaciers en Patagonie australe… La liste des singularités dont le Chili regorge est encore longue.

La Patagonie australe chilienne par exemple avec ses immenses champs de glaces, ses majestueux glaciers, ses quelques bourgades coloniales isolées dans les centaines d’îles que découpent les fjords… Cette Terre du bout du monde a toujours inspiré l’imaginaire collectif par sa beauté sauvage et ses paysages mythiques. Cette beauté est aujourd’hui protégée par les nombreux parcs nationaux à l’image de Torres del Plaine ou Laguna San Rafael et d’innombrables réserves telles que celles de Lago Carlota, Lago las Torres, Cerro Castillo et Lago Rosselot.

En savoir plus sur le Parc Torres del Paine : http://www.routard.com/guide/code_dest/chili.htm.

Tout savoir sur le Chili

Cependant la Patagonie est en partie sortie de son isolement grâce à la carretera austral qui la traverse pour le moment sur plus de 1.000 km, de Puerto Montt à Villa O’Higgins. Au-delà, lorsque l’on s’aventure plus au Sud encore, le Chili devient alors une terre isolée coincée entre un champ de glace et l’Argentine, avec très peu de routes et d’infrastructures. Vous voilà dans le cœur de la Patagonie sauvage! Pour continuer la route vers Puerto Natales et Punta Arenas, il faut même emprunter le réseau routier argentin. Mais pour pousser l’expédition jusqu’à l’ardente Terre de Feu, il faut alors traverser le détroit de Magellan, et cette fois-ci c’est le Chili qui déborde sur l’Argentine jusqu’à en effleurer l’Océan Atlantique, et ce sont alors les argentins qui doivent pénétrer en terre chilienne pour regagner la pointe la plus australe du pays.

Sur la côte et dans les îles, le climat est maritime et très humide, alors que dans la cordillère il est continental et présente des hivers rigoureux avec beaucoup de neige, dans le champ de glace qui prend place dans les régions d’Aysén et de Magallanes, il est alors polaire, et les températures extrêmement basse sont accentuées par les puissants vents patagon qui abaissent davantage encore la sensation thermique.

La Patagonie australe chilienne est sans conteste une des régions les plus sauvages de la planète. La cordillère s’y divise en micro îles, en canaux, en steppes, en lacs, en glaciers, en fjords et en montagnes. L’activité humaine a épargné ce sanctuaire de nature et la région donne par endroits une belle idée de ce à quoi devait ressenbler la Terre il y des milliers d’années.