Habitat durable : de quoi parle-t-on ?

Une maison durable doit être économe en énergie et moins cher à l’usage. Comme la résidence Francis Jammes à Pau, elle doit être durable et fabriquée à partir de matériaux qui ne nuiront ni à vous ni à l’environnement. Elle doit tenir compte de l’évolution de votre famille dans les années à venir et s’adapter en conséquence. Et les déchets produits pendant la construction doivent être pris en compte, tant du point de vue des couts que de l’impact environnemental. Mais alors, qu’est-ce qu’une maison durable ?

Trois aspects entrent dans la définition d’une maison durable : la conception, les matériaux et la taille.

Conception passive

Autre terme à la mode, une maison conçue de manière passive tire le meilleur parti des méthodes naturelles de chauffage et de refroidissement pour assurer le confort de la maison et réduire les couts de fonctionnement. Les principaux éléments de la conception passive sont : l’orientation, le zonage spatial, la masse thermique, la ventilation, l’isolation, l’ombrage et le vitrage. Leur prise en compte peut faire une énorme différence dans le comportement de votre maison tout au long de l’année. Une bonne orientation est la plus importante, car elle permet de profiter de la chaleur du soleil en hiver et de l’occulter en été. Ce seul élément peut réduire considérablement. L’isolation est un autre élément important à prendre en considération, l’isolation agit comme une barrière qui empêche la chaleur d’entrer et de sortir d’une maison, ce qui permet de garder une maison plus fraiche en été et de conserver la chaleur en hiver. L’isolation n’est pas seulement pour le toit, vous pouvez également isoler vos murs et votre sol pour une efficacité énergétique maximale.

Chaque site présente des défis différents, mais l’objectif doit toujours être de minimiser le soleil en été et de maximiser le soleil en hiver. Le mouvement de l’air et la ventilation sont deux autres éléments importants à prendre en compte, l’objectif étant de concevoir un flux d’air transversal efficace dans tout le bâtiment.

Rendez-vous sur cotebasqueinfo.fr si vous voulez vous renseigner sur la résidence Francis Jammes à Pau

Matériaux durables

Tous les matériaux ont une énergie intrinsèque, l’énergie utilisée tout au long de leur cycle de vie, de la transformation et de la fabrication à la livraison du produit. Un mauvais choix de matériaux peut diminuer ou annuler les avantages de tous vos autres choix de vie durable. De plus, comme nous l’avons mentionné précédemment, les matériaux doivent être durables pour éviter le cout (pour votre poche et pour l’environnement) de leur remplacement. Nous essayons d’utiliser des bois provenant de sources durables, des matériaux recyclés ou d’origine locale, et des finitions à faible teneur en composés organiques volatils. La masse thermique est un autre critère à prendre en compte pour les matériaux : il s’agit de la capacité du matériau à absorber et à libérer la chaleur. Les briques et le béton donnent le plus souvent les meilleurs résultats.

La taille

Il n’est pas surprenant que les petites maisons consomment moins d’énergie pour leur construction et leur fonctionnement. La question de la taille est donc la première à laquelle tout constructeur ambitieux doit répondre. De quel espace avez-vous besoin pour vivre ? Il est important de répondre correctement à cette question, car chaque mètre carré d’une maison consomme de l’énergie et contribue donc aux couts de fonctionnement de la maison. La taille est également importante à prendre en compte lors de la conception de la maison. Que va-t-il se passer dans la maison ? Combien de personnes l’occuperont ? Une bonne conception tiendra compte de ces questions et laissera de la place pour d’éventuelles modifications de la maison par les futurs occupants.